[archives] : La Dispute sur France Culture, 2012 Exposition « Louis Soutter, le tremblement de la modernité » Julie Borgeaud, curatrice



La Dispute sur France Culture, 2012

Exposition « Louis Soutter, le tremblement de la modernité« 
Julie Borgeaud, curatrice
La Maison rouge, Paris

=> cliquez sur:

Arnaud Laporte : « L’oeuve de Soutter est d’une grande modernité, elle même le fruit d’une grande culture acquise lors de ses études d’art à Bruxelles ou à Paris. »

Corinne Rondeau : « Le propos de l’exposition pose la question suivante : Louis Soutter, art brut ou pas art brut ? Pas art brut, évidemment, parce qu’il est dès le départ entre des portraits très académiques et raffinés et d’autres où on voit déjà la déformation et le voyage qu’on va faire dans l’exposition. »

Richard Leydier :« Ce que je trouve très étrange, c’est cette manière dont il passe en 1937 au dessin au doigt, et où les corps deviennent des ombres, comme s’il avait eu la préséance de ce qui allait se passer avec le nazisme et Hiroshima ensuite. »

Frédéric Bonnet : « C’est une exposition hautemant recommandable. C’est une figure que l’on connaît mal, et on retrouve bien ici le goût de la maison rouge pour sortir des sentiers battus. Je recommandrais néanmoins de commencer par la dernière salle car elle propose une belle synthèse du travail et des préoccupations de Soutter, elle permet d’entrer dans son univers complexe et proliférant. »

« VIVANTS en serrés« 

(1930/1936), Encre de Chine sur papier

LOUIS SOUTTER ©MCBA LAUSANNE


Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s